Le Mouvement du 10 novembre, c’est quoi ?

Le Mouvement du 10 novembre est un rassemblement de citoyens qui partagent une culture et des idées communes.

Nous faisons partie d’un écosystème de gens qui sont en train de réinventer la société, de transformer notre manière de travailler, de consommer, de nous alimenter, d’éduquer nos enfants. Ce mouvement social est massif et porteur d’un vrai espoir. Or ce mouvement n’est pas pris en compte. Nous ne sentons pas représentés sur la scène politique et médiatique, et nous n’avons plus envie de l’être. Nous avons envie de porter par nous-mêmes un changement de société.

Le Mouvement du 10 novembre, c’est notre contribution pour porter l’avènement d’une autre société.

Pourquoi « Mouvement » ?

Nous sommes un mouvement car nous ne sommes pas figés : nous considérons que le chemin se fait en marchant.

Nous sommes un mouvement car nous avons une direction : faire naître une autre société, qui nous correspond mieux.

Nous sommes un mouvement car nous marchons sur plusieurs jambes : pour faire advenir ce nouveau modèle, nous agissons sur plusieurs terrains qui nous semblent complémentaires. Nous sommes un mouvement porteur d’idées, d’une vision du monde que nous revendiquons. Nous sommes un mouvement d’acteurs de terrain qui essayons de construire au jour le jour une autre société, en nous engageant dans des alternatives concrètes. Nous sommes un mouvement de facilitateurs, qui essaient de faciliter le dialogue et la synergie avec d’autres penseurs, d’autres acteurs de terrain, d’autres mouvements.

Pourquoi « 10 novembre » ?

Parce que notre première rencontre s’est tenue le 10 novembre.

Parce nous partageons le désir d’agir ici et maintenant. S’appeler par une date permet de nous rappeler de penser à aujourd’hui.

Parce que c’est plus facile pour tout le monde de se souvenir de notre anniversaire. 

Parce que l’humanité est en danger, que le 10 novembre, c’est presque la fin de l’année, que c’est l’automne et qu’il nous reste que quelques semaines avant l’hiver.

Parce que dans « dix novembre », il y a « di nov », et que dans « di nov », il y a « innove », et qu’il est temps d’innover pour s’en sortir.

Parce qu’on n’allait pas se prendre la tête à trouver un nom.

Pour faire parler les bavards.