Nos idées

Pour soutenir les alternatives

Nous pensons que la politique, c’est surtout le choix de nos modes de vie, des grandes orientations de notre société, et que ces choix ne doivent pas être l’apanage des élus, mais que c’est notre affaire, en tant que citoyens.

Nous nous sentons dépossédés de nos principaux choix de vie. Nous aspirons à nous sentir acteurs de nos propres vies, et à en devenir les véritables auteurs.

Nos choix de vie sont individuels, mais aussi collectifs. Ainsi, nous souhaitons reprendre la main sur la manière dont sont organisées notre éducation, notre santé, notre économie.

Ici et là, des gens s’engagent pour réinventer nos façons de faire. Ils construisent des « alternatives », qui, mises bout à bout, commencent à former un tout cohérent.  

Nous pensons que l’étape suivante, c’est de discuter des grands choix que nous avons à faire. Nous voulons proposer un récit cohérent et désirable qui démode le système actuel.

Nous souhaitons mettre en discussion nos modes de vie, toutes ces attentes durables de comportement qui s’imposent à nous sans discussion et sans débat.

Pour nous, c’est ça, faire de la politique.

Pour une démocratie continue

Nous souhaitons pouvoir jouir de nos libertés politiques et passer d’une démocratie intermittente à une démocratie continue. Passer d’un système centré sur l’élection à un système qui favorise l’auto-organisation.

Nous souhaitons d’une part que soient réaffirmées les libertés politiques, la liberté de s’associer, la liberté d’expression, le non-usage de mesures coercitives contre des militants pacifistes, la liberté de se présenter à une élection. Nous croyons (et nous pratiquons) en la confrontation pacifiste des idées, des modèles de société, des options politiques.

Nous ne voyons ensuite pas de raison que la France soit moins démocratique que la Suisse, que les citoyens y soient moins associés aux décisions publiques. Nous souhaitons enfin encourager le passage progressif à une démocratie plus directe, et notamment au niveau local, où les décisions importantes devraient faire l’objet d’une délibération et d’une décision collectives.

Pour nous, aller vers une démocratie plus continue, plus réelle, c’est un chemin progressif. Le fonctionnement démocratique s’apprend. Nous voulons agir pour faire grandir la culture démocratique.

Pour une transition écologique ici et maintenant

Parce qu’une croissance infinie dans un monde fini est inconcevable, il est temps de changer de modèle. Nous voulons vivre dans un monde qui respecte notre santé. Pouvoir manger sainement sans avoir à vérifier des étiquettes incompréhensibles, être libres de nous promener dehors sans avoir à nous soucier des particules fines, de la pollution de l’air, des risques industriels majeurs : ce sont des libertés essentielles.

Nous sommes favorables à la sortie d’un système politique qui n’a à la bouche que les mots « croissance » et « emploi ». Nous voulons sortir d’une logique où l’on mesure tout, où on évalue tout, où l’on mise sur l’obéissance et le renoncement à ses aspirations.

Nous sommes pour le développement des savoirs humains, le déploiement de nos capacités. Nous pensons que le capitalisme, en tant que modèle d’organisation sociale, doit être dépassé.

Pour des activités qui ont du sens

Nous souhaitons être libres de choisir nos activités, et non pas d’être poussés à accepter n’importe quel emploi. Nous souhaitons pouvoir nous engager dans des activités qui ont du sens pour nous. Lorsque nous agissons, nous souhaitons être fiers de ce à quoi nous contribuons. Par mon travail, quel monde je suis en train de construire ?

Nous voulons passer de la course aux emplois à la création d’activités qui ont un sens et une utilité en soi. Nous voulons favoriser les activités choisies et encourager la création de coopératives et de formes d’organisation démocratiques.